Tweeter button
Facebook button
Tweeter button
Facebook button
Imprimer cette page Imprimer cette page

Envoyer cette page Envoyer cette page

La librairie du manager

john Humble, le méthodologue

Une quinzaine d’années plus tard, le consultant anglais John Humble développe une méthodologie du MPO. Dans Management By Objectives In Action, il définit le MPO comme un système dynamique permettant d’intégrer les objectifs des managers à ceux de l’entreprise. Pour lui, le MPO est un processus continu composé de cinq grandes étapes : l’élaboration du plan stratégique de l’entreprise ; la définition de plans « tactiques » pour ses entités ; la formalisation des objectifs et du plan d’action de chacune d’elles ; la définition des objectifs et du plan de progrès de chaque manager ; le suivi régulier des performances et le contrôle des résultats. Le plan de développement du management, issu de la quatrième étape, comporte les volets suivants : recrutement, promotion, formation et rémunération des managers.

John Humble assimile le MPO à un dispositif, centré sur les managers, intégrant planification stratégique, contrôle de gestion et gestion des ressources humaines. Dès les années 1970, il dote la Direction des Ressources Humaines d’un statut comparable à celui, si ce n’est de la Direction du Plan et de la Stratégie, au moins de la Direction Financière. En principe, une démarche de MPO permet à ces trois directions de travailler en harmonie, et non en « silos ». Le consultant anglais insiste sur l’intérêt de l’intégration instrumentale de gestion comme moyen de neutraliser les forces centrifuges de la division du travail. Cohérence et coordination sont ses deux principaux mots d’ordre. De son point de vue, le MPO est un mode d’intégration avant d’être un style de management ; une intégration par les outils de gestion stratégique, financière et humaine.