Tweeter button
Facebook button
Tweeter button
Facebook button
Imprimer cette page Imprimer cette page

Envoyer cette page Envoyer cette page

La librairie du manager

Management par les compétences n’est pas gestion des compétences

Si la notion de compétence fait beaucoup parler d’elle, le management par les compétences, tel qu’entendu ici, est beaucoup moins courant. Il ne doit pas être confondu avec la gestion des compétences, en vogue depuis une vingtaine d’années dans les services de GRH. Qu’elle soit prévisionnelle ou pas, la gestion des compétences vise à réduire un écart entre les compétences requises par les postes de travail et les compétences possédées par leurs titulaires. Les compétences requises sont déduites de la formalisation des résultats attendus et de la prescription des comportements à adopter pour les atteindre. C’est donc bien plus une déclinaison particulière du management par les règles qu’une variante du management par les compétences.

Le management par les compétences n’est pas centré sur les compétences requises par les postes de travail, mais sur les compétences possédées par les individus. Les deux logiques sont diamétralement opposées. Les collaborateurs et leurs compétences sont le point de départ, pas l’aboutissement. Dans un univers incertain, les résultats et les comportements n’étant pas formalisables, personne ne peut en déduire les compétences requises. Seules les compétences possédées sont connues ; le management par les compétences cherche à les valoriser. Ici, le verbe « valoriser » n’est pas employé dans le sens de « donner la valeur », mais de « augmenter la valeur ». Seules les ressources humaines sont susceptibles d’être développées. Les ressources financières ou techniques peuvent être plus ou moins bien utilisées, mais ne donneront jamais un résultat supérieur à leur somme.