Tweeter button
Facebook button
Tweeter button
Facebook button
Imprimer cette page Imprimer cette page

Envoyer cette page Envoyer cette page

La librairie du manager

Performance des managers : les valeurs comptent aussi

Le management par les valeurs peut concerner l’ensemble des salariés d’une entreprise ou seulement une partie d’entre eux. Une catégorie particulière, comme celle des managers par exemple. Un nombre croissant d’entreprises considèrent la qualité du management comme une source d’avantage concurrentiel. Pour devancer ses concurrents, il ne suffit plus de produire mieux et plus vite qu’eux, de se positionner plus judicieusement sur les marchés. Il faut aussi tirer un meilleur parti de ses propres ressources, humaines notamment. C’est le but des directions fonctionnelles, de la Direction des Ressources Humaines en particulier, mais aussi, et surtout, des managers. Du coup, le développement managérial, la professionnalisation des managers, ne sont plus des dépenses mais des investissements. C’est dans cette optique que les entreprises convaincues élaborent une charte de management. Y figurent valeurs et normes de comportement conduisant les managers à la performance. Au passage, cela modifie substantiellement la manière dont ils sont évalués. En effet, longtemps, dans la logique du MPO, leur performance était assimilée uniquement à celle de l’unité sous leur responsabilité ; elle était exclusivement mesurée en termes de résultats obtenus. Aujourd’hui, la fin ne justifie plus les moyens. Leurs comportements comptent autant que leurs résultats ; en conséquence, leurs performances sont mesurées aussi au regard des normes déclinées des valeurs formalisées dans la charte de management.

Une grande entreprise industrielle élabore une charte de management dans laquelle figurent les valeurs suivantes : le client, la rentabilité, la qualité, l’esprit d’équipe et l’éthique. Chaque valeur est déclinée en normes de comportement managérial. Pour la valeur «client » par exemple, il est stipulé que chaque manager doit «donner la priorité aux contacts avec les clients dans la gestion de son temps ; tenir les clients à l’écart des problèmes internes ; introduire la mesure de la satisfaction des clients dans les objectifs de ses collaborateurs ; … » Au moment de l’entretien annuel, chaque manager, en concertation avec son responsable hiérarchique direct, choisit une valeur sur laquelle il doit progresser. Le progrès à réaliser est alors traduit en actions assorties d’indicateurs permettant une évaluation en fin d’année.